Rupture d'égalité en D1 et D2 féminine

Le 4 juin 2020, le Comité Exécutif de la Fédération Française de Football annonçait un financement exceptionnel pour le football féminin (D1 ARKEMA et D2 Féminine) pour la saison 2020/2021, à hauteur de 6 Millions d’euros. Nous, présidents de clubs de D1F & D2F, ne pouvions que nous réjouir de cette annonce.

Hélas, lors de son comité directeur du 26 juin, la LFP en a décidé autrement. Les modalités de répartitions sont scandaleuses, discriminantes, et ne respectent pas l’égalité des chances.
En effet, pour la D1 Féminine ARKEMA, les 5,1 millions d’euros (soit 85% de la somme) seront répartis à concurrence de 175 000 € pour chacun des clubs dits amateurs alors que 500 000€ seront versés aux différents clubs adossés à un club professionnel masculin.

Pour la D2 Féminine, les 900 000 € (soit 15% des 6 millions d’euros alloués) seront répartis entre les seuls clubs adossés à un club professionnel masculin, soit par voie de conséquence 80 000 € pour chacun contre 0 € pour les clubs amateurs !

Cette rupture d’égalité dans la répartition de ce financement constitue une violation des règles de la FFF et des principes éthiques ainsi qu’une discrimination manifeste.