DH : L'ESOF se complique la tâche